WFH NETWORK

Cesar Garrido, nouveau président de la FMH, parle de ses objectifs et des difficultés à venir

Cesar Garrido a été élu président de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) lors de l’Assemblée générale annuelle 2020, qui a eu lieu à distance le 16 octobre dernier. Dans cet article, M. Garrido expose ses objectifs pour son nouveau mandat, et les difficultés qu’il prévoit.

Depuis combien de temps êtes-vous engagé aux côtés de la FMH ?

Je suis bénévole à la FMH depuis 20 ans. Je suis membre depuis 14 ans maintenant du conseil d’administration de la FMH, où j’ai effectué deux mandats – le premier de 2002 à 2010, le second depuis 2014.

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager auprès de la FMH ?

Ma décision de m’engager auprès de la FMH est venue de la conviction que j’avais que mes compétences en tant qu’entrepreneur et gestionnaire pourraient avoir un effet positif sur la communauté des troubles de la coagulation. À un moment de ma carrière, j’ai été encouragé à suivre une formation en Espagne auprès de la Fédération espagnole de l’hémophilie (FEDHEMO), pour en savoir plus sur le développement de projets, la gestion d’actions de plaidoyer, l’organisation de conférences pédagogiques, etc. C’est ce moment qui a marqué mes véritables débuts en tant que bénévole au sein de notre communauté.

Qu’est-ce qui vous a poussé à briguer le poste de président de la FMH ?

En tant que membre du conseil d’administration, j’ai pu faire de nombreuses propositions pour optimiser nos stratégies. Participer au conseil et y voir d’autres présidents faire avancer la FMH m’a donné un bon aperçu de ce que je pourrais faire si je devenais moi-même président.

De quoi êtes-vous fier en tant que nouveau président de la FMH ?

Je suis fier d’être président après avoir commencé très humblement, en occupant divers postes et rôles au sein de la FMH, puis en gravissant lentement les échelons jusqu’à la présidence. J’ai aujourd’hui l’opportunité de jouer un nouveau rôle au niveau stratégique le plus élevé. Je suis également fier d’avoir pu faire cela en étant originaire d’un pays en développement. C’est la preuve que chacun et chacun peut réussir au sein de la FMH, quelles que soient ses origines géographiques et sociales.

Qu’aimeriez-vous accomplir en tant que président de la FMH ?

Mon objectif est le même que celui des présidents précédents : le Traitement pour tous. Je souhaite de tout mon cœur que chaque personne atteinte d’un trouble de la coagulation dans le monde puisse vivre sans douleur et sans connaître de saignements.

Quel sera le premier projet sur lequel vous travaillerez ?

J’aimerais travailler avec toute l’équipe de la FMH et nos bénévoles pour mettre en place le prochain plan stratégique que nous développerons.

Que conseilleriez-vous à quelqu’un qui souhaite devenir membre du conseil d’administration de la FMH ?

Pour toute personne qui souhaite faire partie du conseil d’administration, j’ai trois conseils. D’abord, ne jamais abandonner l’idée d’intégrer le conseil même si cela semble difficile. Deuxièmement, faire des propositions réalistes. Enfin, profiter de chaque moment de son travail pour la communauté des troubles de la coagulation, pour pouvoir continuer de le faire pendant de nombreuses années et vraiment changer les choses.

Pour en savoir plus sur l’Assemblée générale annuelle 2020 de la FMH, cliquez ici.