WFH NETWORK

Deuxième décennie du programme AMP au Maroc : l’assurance d’un soutien constant

Lors de sa visite au Maroc en octobre 2015, le président de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) Alain Weill et un représentant du ministère marocain de la Santé ont signé un protocole d’accord visant à poursuivre la coopération établie dans le cadre de la deuxième décennie du programme Alliance mondiale pour le progrès (AMP) de la FMH.

Le programme AMP de la FMH est un projet de développement des soins de santé d’une durée dix ans qui a pour objectif principal d’accroître le nombre de personnes atteintes de troubles de coagulation diagnostiquées et traitées. Au Maroc, la deuxième décennie de ce programme vise à augmenter le nombre de ces personnes et à promouvoir et améliorer le niveau de soins déjà atteint dans le pays.

« En vertu du protocole d’accord, la FMH s’est engagée à poursuivre son excellente collaboration avec ses partenaires marocains afin d’améliorer la situation de la communauté marocaine des troubles de coagulation », indique Alain Weill.

Ce nouvel accord permet de franchir une autre étape dans la coopération de la FMH, de l’Association marocaine de l’hémophilie (AMH) et du ministère marocain de la Santé, qui a vu le jour au milieu des années 90. Le Maroc a rejoint le programme AMP en 2012 et l’a achevé en 2015. En l’espace de quatre ans, la collaboration que l’AMH, le ministère de la Santé et l’Institut national de transfusion sanguine ont établie a permis d’améliorer les soins hémophiliques, notamment le diagnostic et le traitement des patients atteints de troubles de coagulation.

Grâce à ce programme, 335 nouveaux patients hémophiles ont été recensés et peuvent à présent bénéficier des services de soins complets dans les cinq centres pleinement fonctionnels à Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech et Oujda ; deux autres centres devraient prochainement ouvrir à Tanger et Laâyoune. Par ailleurs, à travers l’organisation d’ateliers de formation multidisciplinaires, 170 professionnels médicaux marocains, parmi lesquels des spécialistes en laboratoire, des infirmières, des hématologues et des physiothérapeutes ont participé à des plateformes encadrées par la FMH afin de favoriser le dialogue sur l’amélioration de la qualité des soins et faire connaître les toutes dernières options thérapeutiques.

Grâce aux 900 000 unités internationales (UI) de concentrés de facteurs de coagulation donnés par la FMH et à la meilleure disponibilité des produits de traitement assuré par le ministère marocain de la Santé, les patients peuvent recevoir rapidement un traitement, notamment ceux qui doivent être opérés de toute urgence.

Que se passera-t-il d’ici les trois prochaines années ?

En dépit de ces résultats, la communauté des troubles de coagulation au Maroc se heurte toujours à des obstacles pour garantir que l’ensemble des patients bénéficie d’un traitement. Le projet AMP actuel ne permettra pas seulement de consolider les résultats déjà obtenus, mais aussi de soutenir les objectifs fixés dans le cadre de la stratégie nationale des soins hémophiliques. La FMH fournira une aide à la formation afin de créer des centres de traitement dans les zones éloignées et les petites villes pour que les patients reçoivent des soins hémophiliques, et ce, quel que soit l’endroit où ils vivent.

« Nous sommes enchantés par cette nouvelle phase de collaboration avec la FMH. Nous sommes convaincus qu’à travers cet échange bilatéral sur les priorités thérapeutiques, les programmes que nous mettons en place seront complètement adaptés aux besoins des patients du pays », assure Jaouad Chbehi, président de l’AMH. Et d’ajouter : « Je tiens à remercier la FMH de tous les efforts exceptionnels qu’elle déploie à notre égard. En effet, depuis des années, elle met en œuvre de nombreuses actions en faveur de l’Association marocaine de l’hémophilie, notamment le jumelage très bénéfique qu’elle nous a permis d’établir avec l’Association française des hémophiles (AFH) en 2013. Grâce à ce partenariat de jumelage continu et aux nombreux échanges avec notre jumeau français, nous avons considérablement enrichi nos connaissances et renforcé nos liens dans l’optique d’améliorer la situation des adultes et des enfants atteints de troubles de coagulation héréditaires au Maroc. »

Avec le soutien que la FMH apportera au cours de ces trois prochaines années, les différentes parties prenantes pourront ensemble élaborer des lignes directrices de traitement à l’échelle nationale afin d’harmoniser les soins reçus par les patients dans les divers centres de traitement de l’hémophilie. Par ailleurs, les parties prenantes veilleront à ce que les informations sur l’hémophilie et les autres troubles de coagulation soient accessibles non seulement aux patients des grandes villes, mais aussi à ceux des régions éloignées. En outre, la formation fournie aux techniciens en laboratoire dans différents centres de traitement de l’hémophilie sera axée sur l’amélioration de l’exactitude du diagnostic en laboratoire pour que les patients puissent recevoir les plans de traitement nécessaires et éviter les complications.

Tous les partenaires impliqués espèrent que cette deuxième phase du programme AMP apportera des changements notables à la communauté des troubles de coagulation dans toutes les régions du Maroc.

La FMH remercie Baxalta, Bayer, Biogen, Biotest, CSL Behring, Grifols, Kedrion, Novo Nordisk, Pfizer et Sobi pour le soutien qu’ils apportent au Programme AMP.