WFH NETWORK

Former une communauté grâce à la musique : le Club de ukulélé d’HAPLOS

En cherchant un moyen de réunir la communauté des troubles de coagulation, le président d’Hemophilia Association of the Philippines for Love (HAPLOS) John Sarmento n’a rien trouvé d’autre de mieux que la musique.

« HAPLOS cherchait à mettre en œuvre un programme destiné à la jeunesse susceptible d’attirer les jeunes et de perfectionner leurs talents tout en étant une source d’expression efficace », confie M. Sarmenta.

Il restait à trouver l’instrument le mieux adapté à leurs besoins. « Mes parents et leur famille ont toujours été guidés par la musique. En 2011, nous avons acheté un ukulélé et nous nous sommes très vite rendu compte qu’il était très accessible et attrayant. Nous l’avons donc apporté pour nous entraîner au cours de nos rassemblements communautaires », explique M. Sarmenta, qui a fait part de l’idée à ses collègues de lancer un Club de ukulélé. Ainsi, en septembre 2013, les premiers cours du Club de ukulélé d’HAPLOS ont vu le jour.

Le ukulélé était l’instrument idéal pour le programme, tant par sa taille et son coût relativement bas par rapport à une guitare ou à un violon que par sa popularité, son côté abordable et le fait qu’il permet à un expert de montrer ses prouesses techniques tout en étant à la portée d’un débutant de par sa maniabilité.

Se rassembler

Il est essentiel que les personnes atteintes de troubles de coagulation puissent avoir un lieu pour rencontrer des gens comme eux et participer à des activités de groupe, mais le programme procure d’autres avantages.

« Un instrument aussi simple qu’un ukulélé peut faire beaucoup de choses. La musique en soi gagne en popularité en matière d’interventions psychologiques, notamment lorsqu’il s’agit de traiter des enfants, est célèbre pour nouer des liens, apaiser le stress, représente un moyen d’expression personnelle sain et productif vital à la santé mentale. Entre les authentiques leçons, les réunions du club donnent l’occasion aux membres et à leurs familles accompagnantes de tisser de nouveaux liens et de renforcer les relations avec les autres membres », assure M.  Sarmenta.

Selon M. Sarmenta, il n’y a rien de tel que la musique pour rassembler les gens en plus de tous les avantages qu’elle procure à l’individu. En outre, grâce au club, HAPLOS a trouvé un moyen de financer ses programmes en organisant des concerts et a renforcé le sentiment de fierté auprès des jeunes membres qui, nous l’espérons, encourageront d’autres jeunes à devenir les éventuels leaders de demain et les as du plaidoyer.

Le programme est actuellement financé par des dons privés mais lors du lancement du projet dans sa première année, les ukulélés ont été achetés par les membres du conseil d’administration. C’est l’unique dépense majeure du club étant donné que le lieu et les leçons ont été offerts et sont animés par des bénévoles.

Sensibiliser

Le club a reçu un écho incroyablement favorable de la part de ses membres. Même si à l’origine, le club a été conçu comme une activité destinée aux plus jeunes membres de la communauté, certains des membres les plus anciens s’y sont inscrits et adorent raconter des histoires et impressionner leurs amis avec leurs nouvelles aptitudes. Chez les jeunes enfants atteints de troubles de coagulation, le club a remporté un franc succès.

« Les jeunes enfants qui ont assisté à plusieurs séances ont visiblement davantage confiance en eux et sont plus avenants avec les autres membres. Aujourd’hui, certains enfants auparavant timides et d’autres qui ne s’entendaient pas entre eux viennent rejoindre à la même table leurs amis du Club de ukulélé à l’occasion des rassemblements d’HAPLOS », affirme M. Sarmenta. « Les parents racontent que leurs enfants leur font partager leurs leçons du jour et que certains d’entre eux apportent même leur ukulélé à l’école. La réponse globale a été très positive. »

Les chansons les plus célèbres du club sont Rainbow Connection des Muppets, la version originale de Libérée, délivrée, la chanson du dessin animé de Disney La Reine des Neiges, I’m Yours de Jason Mraz et de nombreuses chansons d’enfants philippines. Le club de ukulélé d’Haplos a officiellement donné deux concerts. Le plus grand spectacle a été donné devant une foule de plus d’une centaine de personnes à l’occasion de l’arbre de Noël d’HAPLOS.