WFH NETWORK

Jumelage Algérie-Mali : un projet africain en mouvement

En 2016, le Programme de jumelage de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) a initié une collaboration inédite entre l’Algérie et le Mali. La particularité de ce projet, c’est que contrairement aux autres jumelages qui associent un pays développé à un pays en voie de développement, le jumelage entre l’Algérie et le Mali est un partenariat entre deux pays émergents.

Le Programme de jumelage entre les deux associations de patients a officiellement été lancé en 2016, mais leur histoire commune avait commencé bien avant. En effet, en 2015, Latifa Lamhene, Présidente de l’Association nationale des hémophiles algériens (ANHA), s’était rendue au Mali pour soutenir le Plaidoyer en action et aider la communauté concernée par les troubles de la coagulation à mettre en place une association de patients. Elle avait alors animé une formation de deux jours, composée d’ateliers pratiques sur les différents aspects de la prise en charge de l’hémophilie. C’est là qu’est née l’idée de former un partenariat de jumelage entre les deux pays. En 2016, lors du Congrès mondial de la FMH, le projet a été présenté à la gestionnaire régionale chargée du Moyen-Orient et de l’Afrique de l’Ouest, où il a été officiellement approuvé.

Dans le cadre de ce jumelage, les associations algérienne et malienne s’efforcent à présent de partager leurs connaissances et d’améliorer la prise en charge des patients dans les deux pays. Au Mali, le Programme de jumelage se focalise avant tout sur le renforcement des capacités de l’Association malienne de lutte contre l’hémophilie et les autres coagulations (AMALHEC) et l’aide au plaidoyer visant à garantir un accès pérenne aux traitements dans un pays où les ressources sont limitées. Les deux partenaires ont engagé des discussions avec le Ministère de la santé malien afin de plaider pour une disponibilité des produits thérapeutiques, comme des concentrés de facteur de coagulation (CFC) et du plasma frais congelé sûrs—dans les cas d’urgence et pour la prise en charge des troubles de la coagulation non diagnostiqués. Au terme des deux visites organisées en 2017 dans le cadre de ce jumelage, l’ANHA a aidé l’AMALHEC à améliorer sa gestion, à développer des outils de communication et à mener à bien une campagne de plaidoyer.

L’association algérienne enregistre des progrès notables dans son pays, l’objectif du jumelage étant pour elle de partager les connaissances. L’une des principales réussites de l’association est d’avoir mis en œuvre, en collaboration avec les professionnels de santé du pays, des lignes directrices pour une prophylaxie des patients hémophiles. Grâce aux efforts déployés par l’association algérienne et ses partenaires nationaux, l’Algérie a été l’un des premiers pays de la région à avoir mené à bien un tel projet. Le pays a également réussi à mieux planifier l’utilisation des produits thérapeutiques et réduit ainsi les problèmes d’approvisionnement.

Le Programme de jumelage entre les associations algérienne et malienne est un excellent exemple de transformation d’une relation préexistante en un lien extrêmement productif. Ce jumelage permettra aux patients des deux pays de bénéficier dans un avenir proche d’une meilleure qualité de vie.