WFH NETWORK

Jumelage des centres de Khartoum et de Basingstoke : un partenariat en vue d’un avenir meilleur

Afin de comprendre le partenariat de jumelage des centres de traitement de l’hémophilie de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) entre Khartoum (Soudan) et Basingstoke (Royaume-Uni) dans le cadre du Programme de jumelage de la FMH, il est important de prendre en considération le contexte.

Le Soudan est depuis des années en proie aux conflits et aux troubles : accession à l’indépendance, première guerre civile de 1955 à 1976, deuxième guerre civile de 1983 à 2005 et crise dans la région occidentale du Darfour. On estime que 1,5 million de personnes ont perdu la vie dans les combats qui ont fait rage durant les deux guerres civiles.

Lorsque le partenariat de jumelage entre Khartoum et Basingstoke a débuté en 2011, la nation était divisée en deux ; le Soudan du Sud était devenu un pays indépendant. Tous les secteurs du pays ont gardé les stigmates des guerres et des conflits. Les tensions politiques, les sanctions et les récessions économiques ont laissé des empreintes durables sur le pays. Indépendamment de la situation politique et économique, aucun des systèmes sanitaires ne fonctionne efficacement.

C’est dans ce climat que ce Programme de jumelage a vu le jour. Au départ, les objectifs consistaient à améliorer les normes des soins thérapeutiques au Soudan, étendre les services aux zones situées à l’extérieur de Khartoum et augmenter le nombre de patients dépistés. Après quatre ans de collaboration, les centres de traitement de Khartoum et de Basingstoke ont réalisé d’immenses progrès. L’efficacité du lobbying et du plaidoyer a été une priorité absolue. La collaboration entre le ministère de la Santé soudanais et le ministère de la Protection sociale a permis aux partenaires de promouvoir les besoins des patients atteints de troubles de coagulation, en plus de plaider en faveur d’un financement accru pour les soins hémophiliques et d’un meilleur accès au traitement. L’autre priorité a été de renforcer la capacité en organisant des ateliers de formation en physiothérapie et en améliorant le diagnostic en laboratoire.

Les deux centres de traitement ont gardé une forte impression des aspects du Partenariat de jumelage. Ils ont reconnu leurs forces mutuelles et ont découvert comment tirer profit des leçons apprises, que ce soit en ce qui a trait à la collaboration avec des organisations de patients, à l’exploitation efficace des ressources et aux moyens innovants d’opérer les patients atteints de pseudotumeurs complexes.

Selon le Sondage mondial annuel de la FMH réalisé en 2013, le Soudan comptait 780 personnes hémophiles dépistées, 199 personnes atteintes de la maladie de von Willebrand et 216 atteintes d’autres troubles de coagulation. Avec une population de près de 38 millions de personnes, le travail se poursuit au Soudan pour dépister davantage de personnes atteintes de troubles de coagulation. Doté des connaissances et des compétences acquises dans le cadre du Programme de jumelage de la FMH, l’hôpital universitaire de Khartoum est déterminé à améliorer la prise en charge au sein de sa communauté.

Le Programme de jumelage bénéficie du soutien financier exclusif de Pfizer.