WFH NETWORK

Le Programme d’aide humanitaire de la FMH: un changement durable pour les personnes qui en ont le plus besoin

Le succès du Programme d’aide humanitaire de la FMH repose principalement sur la garantie d’un approvisionnement durable et prévisible de produits de traitement. Les preuves de ce succès ont été illustrées durant la séance intitulée « Aide humanitaire : Le traitement pour tous est la vision pour tous » qui s’est tenue mardi matin.

Assad Haffar, directeur de l’aide humanitaire de la FMH a présidé et ouvert la séance en soulignant la réalité de très nombreuses personnes du monde entier vivant avec un trouble de la coagulation. Dans de nombreux pays en voie de développement, le manque d’accès aux traitements constitue un besoin urgent et un défi important de santé publique. Depuis 1996, 322 millions d’UI ont été données à 90 pays, ce qui a permis d’aider directement plus de 100 000 personnes ayant des besoins urgents. Grâce à l’expansion du Programme d’aide humanitaire de la FMH, plus de 500 millions d’UI seront désormais données sur une période de cinq ans, assurant ainsi un approvisionnement prévisible et permettant pour la première à la FMH de faire un travail de planification et de prévision.

Megan Adediran, directrice générale de l’Haemophilia Foundation of Nigeria (HFN), a commencé son exposé en expliquant la façon dont son organisation avait été créée. Ce fut le premier don de produits de traitement de la FMH qui l’a incitée à créer la HFN. Le nombre de diagnostics au Nigeria étant en augmentation, il en allait de même du besoin d’accès aux produits de traitement. L’expansion du Programme d’aide humanitaire de la FMH a également eu un impact sur la communauté des personnes atteintes de troubles de la coagulation, et ce, bien au-delà de l’offre de produits de traitement pouvant sauver des vies. Avant le début de l’expansion en 2015, seuls 178 patients avaient reçu un diagnostic au Nigéria. Un an plus tard, ce nombre était passé à 271 patients et la rumeur voulant qu’un traitement prévisible soit désormais disponible s’est répandue. « Le Programme humanitaire de la FMH a donné de l’espoir aux familles, a déclaré Adediran. C’est ce que ce programme a été en mesure d’accomplir pour les habitants du Nigeria. »

Durant cette séance, chaque présentateur a décrit comment l’amélioration et la durabilité des soins pour ceux qui en ont le plus besoin étaient impératives. Thomas Sannié, président de l’Association française des hémophiles (AFH), a décrit comment son organisation collabore avec la FMH pour améliorer la situation dans les pays francophones de l’Afrique noire par l’intermédiaire de l’Alliance franco- africaine pour le traitement de l’hémophilie (AFATH). « Ce qui nous pousse à agir est une vision que nous partageons avec tous nos partenaires en vue d’offrir un traitement à toutes les personnes souffrant de troubles de la coagulation », a déclaré Thomas Sannié.

Kibet Shikuku, MD, président de la Kenya Haemophilia Association, a souligné à nouveau le besoin relatif au Programme d’aide humanitaire de la FMH. Il a insisté sur le fait que l’éducation et la recherche devaient aller de pair avec les dons.

Étant donné qu’Ahmed Naseer n’a pas pu présenter son exposé lors de cette séance, son hématologue, Shasahi Apte, MD, a décrit le parcours que Naseer a dû accomplir pour pouvoir bénéficier d’une intervention chirurgicale reconstructive du genou. Ce ne fut que grâce à des dons de la FHM que l’intervention fut possible, ce qui démontre encore l’impact du soutien pour les personnes qui en ont le plus besoin.

Pour conclure la séance, Ahmed Naseer a fait la réflexion suivante : « Ensemble, nous pouvons faire en sorte que l’impossible devienne possible ». Pour en savoir plus sur le Programme d’aide humanitaire de la FMH, consultez le site www.treatmentforall.org.