WFH NETWORK

Les membres des ONM se réunissent à l’occasion de la formation mondiale

Du 8 au 10 mai, la FMH a tenu la réunion de ses organisations nationales membres dans la pittoresque ville de Creswick, en Australie. À cette occasion, 101 participants des quatre coins du monde se sont réunis afin de discuter des enjeux auxquels sont confrontées leurs organisations et de partager les leçons apprises depuis leur dernière réunion.

Les séances plénières quotidiennes portaient sur des questions importantes telles que le partage des pratiques exemplaires entre les ONM, l’actualité de la FMH ainsi qu’une séance très populaire consacrée aux femmes atteintes de troubles de coagulation. Les docteurs Sonia Adolf, Arlette Ruiz-Saez et Alison Street ainsi que Pamela Wilton ont évoqué leurs expériences professionnelles et personnelles relatives au statut des femmes au sein de la communauté des troubles de coagulation et les progrès accomplis ainsi que ceux restants à accomplir. Après cette séance, les docteurs Marijke van den Berg et Alok Srivastava ainsi que Brian O’Mahony ont parlé du rôle que les ONM et les personnes atteintes d’hémophilie jouent dans la recherche, en apportant quelques précisions sur le tout nouveau programme de recherche de la FMH.

Les séances plénières traduites simultanément en quatre langues (anglais, français, espagnol et russe) ont permis aux experts internationaux de surmonter les barrières linguistiques et de transmettre d’importantes informations au groupe.

Des ateliers quotidiens ont été également organisés dans le but d’aider les ONM à tenir leurs engagements professionnels et à améliorer les services qu’ils dispensent aux patients. Une série d’experts ont examiné le rôle que les données jouent dans l’économie des soins des troubles de coagulation et ont expliqué comment les ONM peuvent se servir des données comme outil afin de plaider en faveur de leurs patients. Richa Mohan a examiné le type de soutien psychosocial que les ONM peuvent apporter aux patients et à leurs familles et la manière de renforcer l’autonomie des patients afin qu’ils prennent activement part à leurs soins psychosociaux. Brian O’Mahony et Cesar Garrido ont présenté en anglais et en espagnol les avantages et les conséquences possibles liés à l’acceptation de financements de l’industrie et la manière de respecter le cahier des charges. Par ailleurs, Suzanne O’Callaghan a animé un atelier sur les moyens de trouver de jeunes leaders potentiels dans une organisation, de les former et de les conserver, en relatant les expériences d’autres organisations dans le cadre de leurs programmes de jeunes leaders.