WFH NETWORK

Mise à jour sur le fitusiran à la suite du congrès 2021 de l’EAHAD

logo

Le fitusiran est un agent thérapeutique expérimental fondé sur l’interférence ARN pouvant empêcher la production de la protéine antithrombine dans le foie. L’antithrombine est un frein important pour le système de coagulation. Chez l’adulte, des quantités insuffisantes d’antithrombine circulante conduisent à une thrombose. Il a été montré que la baisse de l’antithrombine par le fitusiran augmentait la coagulation et protégeait des saignements les personnes atteintes d’hémophilie A ou B, dont la coagulation est insuffisante. Les essais cliniques sur le fitusiran sont actuellement en phase III.

Le 30 octobre 2020, en réponse à des signalements d’événements thrombotiques vasculaires non mortels au sein du programme clinique sur le fitusiran chez des patients adultes et adolescents atteints d’hémophilie A/B avec et sans inhibiteurs, le promoteur a volontairement interrompu l’administration dans les études cliniques en cours. Consultez à ce sujet la déclaration conjointe de la FMH, de l’EHC et de la NHF.

Il y a eu au total cinq événements ; les deux premiers avaient déjà été signalés. Le premier, dont l’issue a été fatale, était une thrombose du sinus veineux cérébral initialement diagnostiquée comme une hémorragie cérébrale, résultant en l’utilisation concomitante d’une grande quantité de concentré de facteur. Le deuxième était une thrombose atriale après recours concomitant à un agent de contournement (rFVIIa). Ces événements étaient associés à l’utilisation de doses de concentrés de facteur de coagulation ou d’agent de contournement au-delà de celles recommandées dans les lignes directrices de la prise en charge des saignements perthérapeutiques.

Les trois événements les plus récents, qui ont entraîné l’arrêt volontaire de l’administration en octobre 2020, étaient un infarctus cérébral, un accident vasculaire cérébral et un trouble vasculaire rachidien (suspicion de thrombose impliquant une lésion rachidienne) en dépit du respect des lignes directrices de prise en charge des saignements perthérapeutiques. L’évaluation de ces cinq événements a laissé entendre que le risque d’événements thrombotiques vasculaires pouvait être plus important dans le cas de taux d’antithrombine (AT) en dessous de 10 % des taux normaux. En conséquence, l’étude ciblera désormais des taux d’AT compris entre 15 % et 35 % aux fins de maintenir un rapport bénéfice-risque favorable pour les patients.

En janvier 2021, un plan d’administration révisé a été soumis à l’examen des autorités de santé mondiales et approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine et la Pharmaceuticals and Medical Devices Agency (PMDA) japonaise. À la suite de l’examen par les autorités de santé et les comités d’éthique de la recherche (IRB) et à la signature d’un nouveau consentement par les patients, l’administration de fitusiran reprendra pays par pays. Durant le congrès de l’European Association for Haemophilia and Allied Disorders (EAHAD) début février 2021, Sanofi a présenté le schéma d’administration de fitusiran révisé qu’il proposait pour atténuer le risque de thrombose vasculaire.

Les lignes directrices de prise en charge des hémorragies restent inchangées durant le traitement prophylactique par fitusiran.

Nous communiquons cette information, à disposition du public, et continuerons à tenir nos communautés de patients informées des développements à venir.

Le fitusiran est l’un des agents de rééquilibrage en cours de développement clinique. Ces agents, qui comprennent les anticorps anti-TFPI et un inhibiteur de la protéine C activée, visent à renforcer l’activité procoagulante du système de coagulation, afin de compenser la coagulation défaillante dans l’hémophilie A/B. Dans certains essais cliniques portant sur les anti-TFPI, des événements thrombotiques se sont aussi produits chez un petit nombre de participants. Par conséquent, une sélection rigoureuse de la dose et une utilisation méticuleuse des concentrés de facteur de coagulation durant les saignements perthérapeutiques sont extrêmement importantes.

Pour lire le communiqué de presse intégral (en anglais), cliquez ici.