WFH NETWORK

Organisations et centres jumelés de 2010: Travailler ensemble pour réaliser le Traitement pour tous

Les gagnants des prix des organisations et centres jumelés de l’année pour 2010 font ressortir le pouvoir des partenariats de jumelage à chaque étape et l’enthousiasme des organisations émergentes combiné avec l’expérience de celles qui sont établies.

Du côté des organisations jumelées, l’honneur est allé à l’Association tunisienne de l’hémophilie et à la section locale du Québec de la Société canadienne de l’hémophilie qui, en cette dernière année de leur partenariat, ont terminé en beauté leur collaboration. Du côté des centres de traitement jumelés, il est remarquable que le prix de 2010 ait été remporté par deux paires de centres jumelés qui en sont à leur première année de collaboration : les centres de traitement de Delhi (Inde) et de Winnipeg (Canada), et ceux de Yaoundé (Cameroun) et de Genève (Suisse). Les lauréats de 2010 affirment l’esprit du programme de jumelage et sa vaste portée, avec les honneurs répartis sur quatre continents.

« Le choix des organisations et centres jumelés de l’année pour 2010 a été une surprise aussi merveilleuse qu’inattendue », a déclaré le Dr Jayson Stoffman, co-directeur du Manitoba Pediatric Bleeding Disorders Program à Winnipeg. « La barre est haute pour les autres années de notre partenariat, et je sais que nous allons continuer à travailler très dur pour atteindre nos objectifs. »

En 2010, les centres jumelés de Delhi (Inde) et de Winnipeg (Canada) ont organisé des ateliers de formation à l’échelle de la ville pour 29 infirmières et 50 médecins, un atelier d’éducation pour 100 patients et membres de leurs familles, et une formation pratique pour le technicien de laboratoire qui a porté sur les aspects théoriques des essais de coagulation. L’équipe de Winnipeg a également fourni de nombreux documents d’information et offert un soutien en physiothérapie.

Également dans sa première année, le démarrage du jumelage entre les centres de Yaoundé (Cameroun) et de Genève (Suisse) a été tout aussi impressionnant. La Dre Dora Mbanya, chef du service d’hématologie et de transfusion de l’Université de Yaoundé, explique : « Lorsque le professeur de Moerloose est venu de Genève nous rencontrer la première fois, il nous a fortement encouragés à aller de l’avant, même si les conditions de traitement de l’hémophilie étaient loin d’être optimales. Grâce au Programme de jumelage, les patients à Yaoundé ont reçu une attention accrue et des soins médicaux à bien des égards, et cela leur a fait le plus grand bien sur le plan à la fois psychologique et physique. »

Entre autres, en 2010, les centres jumelés ont réussi à obtenir en don un coagulomètre et des réactifs de Stago, et ils ont organisé une activité de sensibilisation dans les régions centrale et occidentale du pays. Cette activité a notamment permis de former 26 professionnels de la santé et de dépister 20 personnes qui pourraient être hémophiles. De plus, ils ont organisé une campagne médiatique de sensibilisation sur les troubles de coagulation et ils ont collaboré avec l’organisation nationale membre (ONM) au Cameroun pour offrir des consultations pour les patients. Ils ont également reçu un engagement de l’Université de Genève à recevoir pendant un an un hématologue de Yaoundé à titre de boursier, et ils sont impatients de profiter de cette occasion au cours de l’année qui vient.

Le jumelage entre l’Association tunisienne de l’hémophilie et de la section locale de Québec de la Société canadienne de l’hémophilie a beau être terminé, le travail acharné que les organisations ont abattu en 2010 a laissé l’Association tunisienne prête à affronter seule les défis de l’avenir, même si ses amis québécois lui ont assuré qu’ils demeureraient un pilier de son système de soutien dans les années à venir. Leurs réalisations notables comprennent l’élaboration d’un plan stratégique pour l’Association tunisienne, la formation des membres du conseil sur les bonnes pratiques de gouvernance et le bénévolat, la formalisation par écrit des rôles et des responsabilités des membres du conseil, l’offre d’un soutien psychosocial pour les familles, l’organisation d’un week-end pour les familles et d’un atelier pour les parents, et celle d’un atelier sur les soins à domicile pour les patients.
Chaque année, le Comité de jumelage de la FMH est confronté à la difficile tâche de sélectionner les organisations et centres jumelés de l’année parmi une brochette impressionnante de candidats. Les lauréats sont choisis en fonction de leur niveau d’engagement dans le partenariat, de la force de la communication et du travail d’équipe, de l’atteinte des objectifs fixés pour l’année, et du degré de complexité des activités accomplies.

Les organisations et centres jumelés de 2010 sont des exemples brillants de ce qui devient possible lorsque les membres de la communauté mondiale des troubles de coagulation travaillent ensemble pour améliorer le traitement et les soins dans les pays émergents. La FMH tient à féliciter tous les participants au Programme de jumelage de leur travail acharné et des résultats impressionnants qu’ils obtiennent. Le jumelage demeure un excellent outil pour aider à réaliser notre vision du Traitement pour tous, et nous sommes impatients de fêter les réalisations d’autres organisations et centres jumelés pendant des années à venir.

Les organisations et centres jumelés 2010 et 2011 seront reconnus lors de la cérémonie de remise des prix de la FMH qui aura lieu en juillet prochain, au Congrès mondial 2012 de la FMH à Paris, en France.

Le programme de jumelage est soutenu par le financement exclusif de Pfizer.