WFH NETWORK

Salomon : Hémophilie et football au Kenya

Salomon, 10 ans, vit au Kenya et est atteint d’hémophilie A. Un kilomètre le sépare de l’école et il le parcourt à l’aide d’une béquille qu’on lui a donnée, même lorsqu’il pleut ou qu’il souffre d’une hémorragie. À plusieurs reprises, sa mère Alice l’a même porté jusqu’à l’école. Ces exploits ne sont pas des moindres, car Salomon vit à Kibera, près de Nairobi (Kenya), qui est le deuxième plus grand bidonville du monde. Selon certaines estimations, la population de cette zone atteint plus d’un million de personnes. La pluie transforme souvent les rues en terre du quartier en un terrain boueux et glissant.

Salomon reçoit des dons de facteur depuis 5 ans de la part du Programme d’aide humanitaire de la FMH. Ces dons lui permettent de vivre une vie normale. Il joue aux jeux vidéo, il passe du temps avec ses amis et sa famille comme n’importe quel autre garçon de son âge. Il va également à l’école, où il aime particulièrement travailler les matières scientifiques et jouer au football. Son médecin, Kibet Shikuku, lui rend visite au bidonville pour surveiller sa santé et l’aider avec son traitement. Lorsqu’on lui demande comment il retrouve son jeune patient dans le labyrinthe de cabanes et de routes de Kibera, M. Shikuku explique qu’il utilise des bâtiments comme repères pour se rapprocher de la maison de Salomon, puis qu’il doit ensuite demander son chemin.

La relation de Salomon au football représente bien plus qu’un intérêt passager : c’est une vraie passion. Il joue souvent malgré son hémophilie. Il joue d’ailleurs tellement que M. Shikuku observe en riant de bon cœur : « C’est incroyable à quel point il aime le football. Mais nous n’avons pas assez de facteur pour le laisser jouer autant qu’il voudrait. Bien sûr, nous aimerions lui donner plus de facteur… chaque fois qu’il vient me voir nous nous disputons parce qu’il joue trop ! »  Il précise qu’idéalement, il mettrait Salomon sous traitement prophylactique, mais qu’il ne dispose pas d’une quantité suffisante de facteur pour proposer ce type de traitement à tous les adolescents. En effet, les stocks sont limités et les jeunes enfants sont prioritaires.

Le Programme d’aide humanitaire de la FMH est très actif au Kenya. Rien qu’en 2019, le Programme a permis le don de près de 6 millions d’UI de facteur. Depuis 2015, le Programme d’aide humanitaire a fourni près de 17 millions d’UI de facteur à ce pays.

À propos du Programme d’aide humanitaire de la FMH

Le Programme d’aide humanitaire de la FMH améliore l’accès aux soins et aux traitements en fournissant un soutien essentiel aux personnes atteintes de troubles héréditaires de la coagulation dans les pays en développement. En apportant aux patients un flux plus régulier et plus prévisible de dons humanitaires, le Programme d’aide humanitaire de la FMH leur permet un accès constant et fiable aux traitements et aux soins. Rien de tout cela ne serait possible sans le généreux soutien de Sanofi Genzyme et Sobi (Donateurs fondateurs visionnaires), de Bayer (Donateur visionnaire), de Grifols et Roche (Grands donateurs), et de CSL Behring. Pour plus d’informations sur le Programme d’aide humanitaire de la FMH, consultez le site www.treatmentforall.org.

HA Logo