WFH NETWORK

Trente ans au service de la communauté. Une personne extraordinaire. Faites la connaissance de Kate Khair.

La relation de Kate Khair avec notre communauté a commencé il y a plus de trente ans, au début de sa carrière d’infirmière, lorsqu’un jeune homme soigné à la fois pour un cancer et une hémophilie est arrivé dans son service. Elle a été touchée par son caractère inspirant et se souvient avec émotion de la fois où il avait organisé une « fête évasion », partant de l’unité de soins pour se rendre dans un pub et y boire une bière ; les autres clients avaient regardé avec curiosité sa perfusion. Kate Khair avait alors attribué cet état d’esprit à la personnalité de son patient, mais à force de traiter d’autres patient·es atteint·es d’un trouble de la coagulation, elle s’est rendu compte que cette soif de vie était ce qui soudait la communauté. La durée de son engagement est une de ses fiertés, et elle souligne le plaisir qu’elle a à rencontrer les petits-enfants de patient·es qu’elle a soigné·es il y a une trentaine d’années, même si « cela lui donne l’impression d’être vieille ».

Son travail avec les patients du Royaume-Uni et son amour des voyages en Afrique l’a poussée à vouloir aider le personnel infirmier des pays en développement à mieux soigner leurs patients. Cela l’a amenée à se présenter au Comité infirmier de la FMH, puis à être à la tête de ce même comité jusqu’à une date récente. Au fil des ans, elle a été émerveillée par l’ingéniosité et le dévouement de ses collègues des pays en développement. Une expérience en particulier l’a marquée : son travail avec la Haemophilia Foundation of Uganda dans le cadre du Programme de jumelage de la FMH. Kate travaillait dans les soins sur le terrain, en aidant ses collègues dans des camps de diagnostic, et elle a pu constater l’impact des dons de facteur du Programme d’aide humanitaire de la FMH sur les patient·es adultes. La joie des parents lorsque le premier groupe d’enfants a reçu un traitement prophylactique a été pour elle l’un des plus grands moments de sa longue carrière.

Kate Khair
Le travail de la FMH est fondamental, et les patients qu’elle aide sont toujours au cœur de ses motivations. Nous pouvons tous et toutes faire la différence, pour un prix inférieur à celui de notre café quotidien, que nous ne prenons plus ces derniers temps.

Pour Kate Khair, ce qui a vraiment mis en lumière les difficultés des patient·es dans les pays en développement, et qui lui a montré à quel point toutes les interventions, même mineures, peuvent changer les choses au niveau individuel, a été sa visite à domicile aux familles ougandaises, à des kilomètres d’une « vraie » route, et où l’accès à l’eau et à l’électricité était très limité. Ce sont ces expériences qui la poussent à soutenir la FMH par un don annuel, et à en être membre professionnelle. Récemment, elle a été impressionnée par le travail de la FMH en faveur des femmes atteintes de troubles de la coagulation, notamment par son initiative d’organiser le premier Sommet mondial dédié aux femmes et aux filles atteintes de troubles héréditaires de la coagulation. Elle est convaincue que « tous les acteurs doivent se réunir pour promouvoir le diagnostic et le traitement de cette partie bien trop négligée de notre communauté ».

Quelques mots de Kate Khair : « Le travail de la FMH est fondamental, et les patients qu’elle aide sont toujours au cœur de ses motivations. Nous pouvons tous et toutes faire la différence, pour un prix inférieur à celui de notre café quotidien, que nous ne prenons plus ces derniers temps. » Nous sommes parfaitement d’accord. Merci à vous, Kate, d’être au service de notre communauté. Rejoignez-la en devenant donateur ou donatrice, ou bien membre professionnel·le en cliquant ici.