WFH NETWORK

Vaughn Ripley : un homme actif

Lorsque Vaughn Ripley a entendu parler du concours Ultimate Guy organisé par le magazine Men’s Health, il a annoncé en plaisantant à sa famille qu’il allait y participer. En tant que coach et fervent promoteur de la santé, l’idée qu’il puisse être le gagnant du premier prix et faire la couverture du magazine n’était pas absurde.

La particularité de son histoire se caractérise par la motivation de Ripley à participer au concours non pas pour se faire valoir à titre personnel pour sa santé et sa forme physique, mais pour faire connaître les deux autres communautés auxquelles il est profondément lié et plaider en leur faveur. La première communauté étant celle des hémophiles car il est atteint d’hémophile A légère depuis sa naissance et l’autre des séropositifs à laquelle il a appris qu’il appartenait lors du scandale du sang contaminé qui a éclaté dans les années 1980 lorsque les médecins lui ont annoncé qu’il lui restait moins de deux ans à vivre.

Il n’avait que 17 ans lorsqu’il a appris qu’il avait été infecté par le virus du VIH à la suite d’une transfusion sanguine. « Mon médecin n’arrivait pas à me regarder dans les yeux lorsqu’il me l’a annoncé. Il avait les yeux rivés au sol », se souvient-il. « Et pour finir, il a ajouté… vous avez moins de deux ans à vivre. Cette nouvelle m’a fait l’effet d’une bombe, d’autant plus que j’étais adolescent ».

Choisir de mener une vie positive

Sa séropositivité a eu d’importantes répercussions sur Ripley et sa famille. « Nous étions tous sous le choc. À cause de la stigmatisation, nous avions peur d’en parler en dehors de la maison. Lorsque nos voisins l’ont découvert, nous avons commencé à recevoir des appels haineux, voire même des menaces de mort. Quelqu’un a même menacé de brûler notre maison si nous ne quittions pas le quartier et la piscine municipale m’a mis à la porte. On a vraiment vécu de durs moments ».

Les années qui ont suivi ont été très sombres et Ripley remercie sa petite amie de l’époque qui est aujourd’hui sa femme de l’avoir aidé à surmonter cette épreuve. Lorsqu’on lui a demandé comment il vit avec ce pronostic depuis près de deux décennies et comment il aborde la vie, il reconnaît que d’avoir vu la mort en face lui a permis de vivre avec « plus d’entrain ! »

« Je me bats depuis ma naissance et je considère parfois la vie comme une lutte. Cela me stimule et me motive de mettre les bouchées doubles ». Son secret pour mener une vie saine et composer à la fois avec le VIH et l’hémophilie est ce que Ripley appelle sa recette pour survivre. « Je pense qu’il faut faire un ensemble afin de traverser cette épreuve, survivre et s’épanouir malgré la gravité de la maladie. La recette pour survivre est essentiellement l’équilibre entre la famille, le travail, la forme physique, la bonne alimentation, la méditation, la spiritualité et la pensée positive et l’entourage positif et la gratitude quotidienne ».

Depuis les deux dernières décennies, Ripley a mis au point un régime de santé et les gens le contactent pour lui demander des conseils médicaux. « Les membres de la communauté des troubles de coagulation me posent constamment des questions car ils recherchent des conseils sur l’entraînement qui peut véritablement réduire les épisodes hémorragiques. » Il a commencé à écrire des articles sur son blog mais a eu le sentiment d’être limité et de ne pas pouvoir tout expliquer en un seul article. Il comprend l’importance du blog mais a pris conscience que les vidéos seraient plus efficaces et plus instructives.

« Ainsi, les gens verront vraiment de quoi je parle. Je pense qu’une vidéo est plus puissante et YouTube fournit une plate-forme idéale. Vous pouvez mettre en ligne vos vidéos qui sont mises à la disposition des internautes, le tout gratuitement ».

Donner et recevoir

L’idée du droit d’accès intéresse Ripley et même s’il sait bien qu’il aurait pu créer des DVD portant notamment sur la santé articulaire et les commercialiser, il a jugé qu’il était inadéquat de faire payer quoique ce soit quand la motivation du projet était d’aider les autres. Il a établi les grandes lignes pour créer 18 vidéos et commencera à filmer ses messages et à les mettre prochainement en ligne sur YouTube.

Ripley peut se sentir particulièrement redevable envers la communauté ces jours-ci après le formidable élan de soutien qu’on lui a témoigné lorsqu’il a décidé de franchir le pas et de participer au concours Men’s Health. « Je ne savais pas que tant de personnes au sein de la communauté de l’hémophilie et des troubles de coagulation se manifesteraient pour voter pour moi ».

WFH11_Mt_Rainier

Transmettre le message

Ripley a non seulement participé au concours Ultimate Guy, mais il a aussi occupé la première place dans le vote du public pendant deux mois consécutifs et d’autres concurrents lui ont même manifesté leur soutien. « Cela m’a encouragé. C’était génial ! » Il a recueilli en tout plus de 15 000 votes en ligne.

Même si Ripley n’a pas gagné le concours, l’éditeur de Men’s Health a pensé que son histoire était suffisamment fascinante pour qu’un article lui soit consacré dans leur prochaine édition du mois de novembre.

Lorsqu’on lui a demandé quels conseils il donnerait à un jeune atteint de troubles de coagulation, Ripley a parlé du fond du cœur car il a une petite fille atteinte d’hémophilie A. « Brisez les chaînes qui vous font croire que vous êtes handicapé ou incapable de faire de belles choses. Tout est possible et pour vous aussi »